( 11 octobre, 2010 )

Aucun mahorais n’a demandé à Sarkozy de Venir

L’invité du mercredi

Flash Infos : Qu’avez-vous retenu du discours du président Sarkozy ?

Saïd Ahamadi « Raos » : C’est un discours décevant ! Si certains élus à l’image de Zaïdou Tavanday se sont réjouis de sa venue, il faut rappeler qu’aucun Mahorais n’a demandé à Sarkozy de venir ! Il a fait lui-même une promesse et comme on dit, chose promise, chose due. Sa visite n’est pas une satisfaction car le président a totalement occulté les attentes sociales des Mahorais. Nos femmes nous quittent pour aller à Marseille et à la réunion pour toucher les allocations auxquelles elles devraient avoir droit ici comme toutes les autres Françaises. Le président n’a suscité aucun espoir pour un peuple qui s’est mobilisé de manière indéfectible pour son attachement à la République française. Il reconnaît que Mayotte est française depuis le 18 janvier 2010 alors que c’est une colonie française depuis 1841.

FI : Pourtant, certains se félicitent de l’annonce de projets tels que l’antenne universitaire, la TNT ou encore la piste longue.

Raos : Je ne donne même pas la moyenne pour ce discours ! La personne qui l’a rédigé n’est pas au courant des attentes et des réalités de la population mahoraise. Cela fait belle lurette que les étudiants mahorais peuvent poursuivre des études supérieures à l’IFM ou au CEFSEN, les lycées de Sada, Mamoudzou, Petite-Terre disposent de BTS et donc de filières bac + 2. Le président a été muet quant à la question de l’Europe et il a fallu que les Petits-Terriens se soulèvent contre la vie chère pour que Mme Penchard débarque et vienne sauver le soldat Douchina pour que le CG paie des factures aux multinationales, laissant de côté son personnel. Enfin, je tiens à dire qu’à moins de 15 mois d’élections de l’assemblée unique, Nicolas Sarkozy a sciemment occulté la formation et le mode de scrutin de cette assemblée. On ne peut pas tripatouiller les élections en fonction d’une stratégie favorisant l’UMP. L’article 73 de la Constitution impose un scrutin uninominal à 2 tours et si nous constatons des anomalies, nous saisirons le Conseil constitutionnel pour faire respecter la lettre et l’esprit de cet article 73.

Source : FI n°2474 du mercredi 28 janvier 10

Lire l’article sur wongo.skyrock.com

Pas de commentaires à “ Aucun mahorais n’a demandé à Sarkozy de Venir ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|