( 12 octobre, 2010 )

présentation projet PSM

Les mahorais ont voté, le 29 mars 2009 à plus de 95%, en faveur de la transformation de Mayotte en une Assemblée Unique, appelée « Département » régie par l’article 73 de la constitution.
Cela a abouti à la loi organique n°969 du 03 août 2009. Celle-ci impose, en son article 63 du titre III, qu’à compter de la première réunion suivant le renouvellement de son assemblée délibérante en 2011, la collectivité départementale de Mayotte est érigée en une collectivité régie par l’article 73 de la Constitution, qui prend le nom de « Département de Mayotte » et exerçant à la fois les compétences dévolues aux département et régions d’outre-mer.
le Parti Social Mahorais a participé activement à la campagne du OUI, sous la conduite de son président et ex-Maire de Koungou, Monsieur Said AHAMADI suivi par l’ensemble de ses militants et sympathisans. Acette occasion, le PSM a veillé à ce que l’essentiel de ses idées soient développées dans les débats et soient tenues en comptes afin qu’elles appellent des solutions aux attentes de la population mahoraise.
Notre orientation stratégique, adoptée depuis plus de cinq années, a ainsi été intégrée.
en ce sens, la marche vers le droit commun allait se mettre en ouvre, cela de manière progressive, afin d’assoir le développement économique et social, préalablement au statut de Dépatement d’outre-mer, en passant par une décentralisation par étapes.
Au travers de cette Loi organique n°969 du 03 août 2009 relative à l’évolution institutionnelle de Mayotte, une ultime étape de l’ancrage de Mayotte dans la République a été franchie.
C’est bien le corollaire de tout le travail en faveur de notre archipel au lagon dont la Parti Social Mahorais doit en être satisfait.
Cette étape achevée, nous devons aujourd’hui nous concentrer sur les problématiques rédhibitoires à l’avenir de la société mahoraise.
Mayotte souffre en effet de ses handicapes structurels sur lesquels la République doit faire des efforts particuliers.
Tout comme l’Union Européenne, l’Etat doit reconsidérer sa démarche dans les contrats Etat – Mayotte, en augmentatant de manière significative sa participation financière, pour réduire les contraintes srtucturelles observées depuis 1977.
L’Assemnlée Unique doit être capable de mettre en place:
- des mésures fortes qui permettront d’atteindre la pleine cityonneté et l’égalité des chances
- des dispositions fiscaux visant à une meilleures éfficacité de l’économie solidaire et du logement social
- ces mésures devront être contractualisées avec tous les acteurs et régulièrement évaluées.
Il convient à présent de vous proposer les principaux thèmes de notre projet politique qui concernent les axes prioritaires que nous avons retenus. suite

Pas de commentaires à “ présentation projet PSM ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|